Accueil » QU’EST-CE QU’UN POD ?

QU’EST-CE QU’UN POD ?

QU’EST-CE QU’UN POD

Le pod est une cigarette électronique qui bénéficie d’une conception différente d’une vapoteuse classique. Pour rappel, cette dernière comporte un réservoir étant chauffé au moyen d’une résistance. Après plusieurs utilisations, il est indispensable de remplacer cet élément chauffant. Sauf qu’aucun remplacement n’est prévu pour le réservoir avec une cigarette électronique classique, et ce, malgré l’usure. Cela n’est pas le cas du pod. Il est en effet possible de changer le réservoir avec ce modèle de vapoteuse. L’intégration de la résistance au réservoir rend ce remplacement possible. Ainsi, cette conception fait du pod une cigarette électronique plus hygiénique. La contrepartie est son coût d’utilisation plus élevé, si l’on compare avec une vapoteuse traditionnelle.

Le choix d’une cigarette électronique ne s’improvise pas. Il est essentiel d’avoir un minimum de connaissance concernant les composants de l’accessoire. De cette manière, vous serez en mesure de choisir le modèle qui vous convient le mieux. Choisir le bon appareil facilite la transition de la cigarette traditionnelle à la vapoteuse. Ainsi, pour ce qui concerne le pod, on sait que le dispositif comporte deux éléments. Ces derniers sont la batterie et le réservoir.

LA BATTERIE

Une cigarette électronique utilise une batterie rechargeable pour fonctionner. Cette conception permet d’avoir un appareil autonome ne nécessitant aucun branchement à l’usage. Par ailleurs, la pile rechargeable évite d’avoir à acheter une nouvelle pile régulièrement. Il faut aussi savoir que la batterie du pod n’est pas un composant jetable.

Un accumulateur intégré

Il existe deux modèles de cigarette électronique selon la conception de la batterie. On trouve d’abord le mod qui est une vapoteuse avec un accumulateur amovible – c’est-à-dire que l’on peut retirer. Il y a ensuite le pod avec la batterie intégrée dans le corps de l’appareil. L’utilisateur ne peut donc pas accéder à l’alimentation. Il lui est seulement possible de charger celle-ci. Par ailleurs, le pod comporte un port micro USB comme sur les smartphones ou tablettes qui fonctionnent sous Android. Il faut savoir que cet élément permet de brancher le cordon du chargeur. Dans la sélection de votre cigarette électronique, l’autonomie reste un critère déterminant.

La transition à la cigarette électronique n’est pas toujours une réussite, cela en raison de plusieurs facteurs. Des problèmes de batterie ou avec le liquide peuvent gâcher l’expérience avec la vapoteuse. Cela est effectivement frustrant de se retrouver avec un appareil en panne – à cause de l’alimentation ou qui ne contient plus de liquide – au moment où l’on a le plus besoin. Afin d’éviter de se retrouver dans ce genre de situation, il faut miser sur un appareil avec une importante autonomie. Vous devez vérifier la capacité de la batterie avant d’acheter votre pod. Pour information, une batterie de 350 mAh est adaptée pour un usage ponctuel pendant la journée. Vous misez sur une batterie de 650 mAh pour un usage régulier. Et enfin, une batterie de 900 mAh ou plus convient pour les usages intensifs. D’autre part, le pod comporte en règle générale un voyant LED qui renseigne sur le niveau de la batterie.

Un unique bouton

Le pod est une cigarette électronique avec un mode d’emploi assez simple. Le dispositif n’est doté que d’un seul bouton. Cette touche permet d’avoir un contrôle total sur le fonctionnement de la vapoteuse. En règle générale, 5 appuis rapides sur le bouton permettent d’allumer ou d’éteindre l’accessoire. On peut ensuite vaper en maintenant la touche enfoncée. Cette prise en main intuitive et simplifiée fait la force du pod. Ce qui n’est pas le cas des autres modèles de cigarette électronique. Leur utilisation requiert souvent une lecture approfondie de la notice. Vous évitez ainsi cette étape contraignante avec un pod.

Activation avec l’aspiration

Il peut aussi arriver que le pod ne comporte aucune touche. Pour vaper, il suffit de porter la cigarette électronique à sa bouche, et commencer à aspirer. Cela déclenche alors la production de vapeur. Ce modèle de vapoteuse embarque un capteur capable de mesurer la quantité d’air dans le dispositif. Le capteur déclenche la résistance – dont la fonction est de chauffer le liquide – en cas de dépression. Ce mécanisme semble pratique et plus avantageux au premier abord, toutefois celui-ci possède un inconvénient. La production de vapeur peut prendre du temps – une latence capable de causer de la frustration chez les impatients.À noter que ce problème ne concerne pas tous les pods. La latence ne se manifeste pas sur un modèle haut de gamme avec un système perfectionné. La production de vapeur se déclenche presque instantanément après l’aspiration.

LA CARTOUCHE

Également appelé recharge, ce composant est propre au pod. Celui-ci est un assemblage du réservoir, de la mèche de coton, mais aussi de la résistance. Pour rappel, la cartouche est un élément unique jetable. La pièce doit être changée dans la mesure où celle-ci est usée.À noter que le démontage de la cartouche s’effectue simplement. On a seulement à tirer sur celle-ci pour la dissocier de la batterie ou du corps de l’appareil. Il faut savoir que le système de cartouche est assez avantageux. Vous pouvez en effet avoir à votre disposition des recharges avec des taux de nicotines différents ou avec des arômes divers. Précisons qu’il ne faut que 3 secondes pour remplacer la recharge du pod. On peut ainsi facilement passer du liquide faible en nicotine à un autre avec une dose plus forte.

La norme européenne sur la cigarette électronique fixe la capacité maximale de la recharge à 2 ml. D’autre part, on trouve deux sortes de cartouches, à savoir la version scellée et celle rechargeable.

La recharge scellée

Ce type de cartouche est plus facile à utiliser que la version rechargeable. La recharge est commercialisée avec son réservoir rempli. Quand ce dernier se vide, on remplace la cartouche avec une recharge neuve. L’opération n’est pas contraignante, car on n’a pas à manipuler du liquide.Cependant, le principal inconvénient de la cartouche scellée est le coût. Acheter une recharge neuve régulièrement peut avoir une incidence sur le budget – surtout lorsque l’on mise sur les cartouches haut de gamme. Bien entendu, il est possible de trouver des recharges avec des prix nettement plus abordables.

Autre inconvénient de la cartouche scellée, cette dernière n’offre pas une grande variété de liquide. Le choix – en termes de taux de nicotine ou d’arômes – est effectivement limité les modèles de recharge compatibles avec votre pod. En somme, la cartouche scellée est une alternative pratique. On a un contrôle assez restreint quant aux liquides que l’on souhaite utiliser.

La cartouche rechargeable

Contrairement à la cartouche scellée, le modèle rechargeable est commercialisé sans liquide. Après l’acquisition de la pièce, l’utilisateur a pour mission de remplir le réservoir. Il faut savoir que le type de remplissage varie selon le modèle de pod. Toutefois, le composant comporte en règle générale un bouchon en silicone. Pour remplir le réservoir, il suffit de tirer sur ce bouchon pour ensuite place l’embout du flacon de liquide sur l’ouverture. Une fois le réservoir rempli, on remet bien entendu le bouchon en silicone. Par ailleurs, on peut trouver des pods avec un système de remplissage plus pratique. C’est le cas notamment avec l’Innokin EQ qui comprend un réservoir avec une base pivotante comme alternative au bouchon. D’autre part, remplir la cartouche rechargeable ne prend pas beaucoup de temps. En effet, l’opération dure environ une minute, voire moins.

La cartouche rechargeable offre une grande liberté en ce qui concerne le choix du liquide. Contrairement à une recharge scellée, la sélection des arômes ou du taux de nicotine n’est plus limitée par le modèle de cartouche. Acheter uniquement le liquide est aussi moins couteux que de se procurer régulièrement de nouvelles recharges. Une fois que l’on réussit sa transition à la cigarette électronique, il est conseillé de miser sur un pod avec une cartouche rechargeable. Cela permet de varier le plaisir tout en dépensant moins.

TROUVER SON POD

Est-ce que le pod est la solution adaptée ?

Avant de choisir quel pod vous convient, vous devez d’abord vous assurer que ce type de cigarette électronique est ce dont vous avez besoin. Dans la mesure où il a été établi que cette sorte de vapoteuse vous convient le mieux, vous pouvez alors chercher le modèle idéal.

Le pod est beaucoup apprécié pour sa forme compacte. La vapoteuse n’est sans doute pas encombrante, mais son autonomie est assez limitée. Une taille réduite implique en effet une petite batterie avec une capacité moindre. Dans la mesure où vous êtres un gros consommateur, le pod n’est pas recommandé.

Le plus souvent, cette cigarette électronique propose un mode d’emploi très simple. On trouve toutefois des modèles avec plusieurs réglages – ce qui offre un contrôle total sur l’appareil. Il devient alors possible de configurer la vapoteuse selon ses besoins ou préférences. Par exemple, le Renova Zero est un pod sur lequel on peut régler la puissance.

Il est aussi essentiel de savoir que le pod est une cigarette électronique avec une conception assez restrictive. Remplacer des composants est une tâche plutôt facile avec les autres modèles de vapoteuse. Il suffit de se procurer des composants standards sur le marché. En ce qui concerne le pod, c’est tout une autre affaire. Le dépannage ne peut se faire qu’avec des pièces spécifiques.

Les critères à prendre en compte

Toutes les cigarettes électroniques ne se valent pas, ceci est aussi vrai pour le pod et ses versions. Il faut ainsi retenir certains critères pour être en mesure de trouver la vapoteuse idéale. Pour choisir votre pod, le premier critère à considérer est la qualité de la vape. On peut en effet trouver des pods qui ne rendent pas très bien les arômes. D’autres modèles ne donnent pas suffisamment de sensation au niveau de la gorge – c’est qu’on appelle le hit.À noter que cette sensation est due à la nicotine – le hit est assez fort avec une cigarette traditionnelle. Pour en revenir au pod, augmenter le taux de nicotine pour avoir plus de sensation n’est pas une solution. On risque de dépasser la limite acceptée de 20 mg/ml. Dans ce cas, il est préférable d’utiliser une cigarette électronique de type atomiseur au lieu d’un pod.

Le second critère à prendre en compte est l’étanchéité du dispositif. C’est assez dérangeant une vapoteuse avec des fuites. Le contact avec le liquide n’est pas des plus agréables. Les appareils actuels sont plutôt fiables concernant ce point. Cependant, il faut toujours bien vérifier lorsque vous choisissez votre pod.

Par ailleurs, l’erreur à ne pas faire en choisissant son pod est de négliger les critères comme le design, le côté pratique ou encore la forme. Pour rappel, le but de la vape est d’avoir du plaisir tout en abandonnant le tabac. Ces points – qui semblent secondaires au premier abord – peuvent rendre plus agréable la transition à la cigarette électronique. Plus l’on prend du plaisir avec la vapoteuse, plus il sera facile de totalement abandonner la cigarette traditionnelle.

Les critères secondaires

Un problème d’autonomie est capable de gâcher son expérience avec la cigarette électronique. De ce fait, il est primordial de prendre les dispositions nécessaires pour éviter cela. On doit trouver un premier des vapoteuses qui offrent une durabilité considérable au niveau de la batterie. Attention, l’autonomie ne se limite pas à la capacité de l’accumulateur. Il ne faut pas non plus se trouver à court de liquide. Ainsi, il est recommandé de miser sur deux pods avec une durée de la batterie adaptée à ses besoins. Cela permet d’avoir au moins une cigarette électronique opérationnelle à tout moment de la journée.

Acheter deux pods en même temps représente certes un coût important, toutefois cela revient toujours à moins cher que la consommation de tabac.

LES PODS MODS LES PLUS PERFORMANTS

On trouve sur le marché des dizaines de modèles de cigarette électronique. Année après année, le dispositif ne cesse de s’améliorer. Les avancées technologies permettent aux fabricants de proposer des appareils toujours plus performants et plus fiables. Pour vous aider à vous y retrouver, on propose une sélection des pods mods les plus performants disponibles aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.